Les outils numériques liés aux bases de données géospatiales, à la géolocalisation, à la cartographie se diffusent rapidement dans la société, même si c’est de manière différenciée en fonction des publics. Ils suscitent la création de nouveaux services par des opérateurs publics et privés, ils génèrent des initiatives citoyennes, des propositions artistiques et sont le support de formes inédites d’action collective ou individuelle.

Même si elles ne constituent sans doute pas la révolution annoncée, les technologies numériques prenant en compte l’espace, dans ses différentes échelles et acceptions, contribuent à des réagencements subtils ou plus significatifs dans les manières de pratiquer, ressentir, (se) représenter, concevoir et imaginer les espaces mais aussi de communiquer, s’organiser et échanger dans la vie quotidienne, les loisirs et le travail.

L’évolution en cours des usages et des techniques est massive par l’ampleur des dispositifs techniques déployés, mais aussi plus discrète, multiforme, individualisée et réticulaire. En proposer une approche scientifique qui dépasse les discours convenus et superficiels, qu’ils relèvent d’une rhétorique d’émancipation ou de menace, est un défi que nous proposons de relever dans le cadre de ce projet.

Les projets sélectionnés dans le cadre du PALSE IPEm :

  1. Capt’Eye : Perception, présence et production de l’espace – Denis Cerclet – Centre de recherches et d’études anthropologiques – EA 3081
  2. TabORE – Table d’Orientation Electronique – Laure Tougne – Laboratoire d’InfoRmatique en Image et Systèmes d’information – UMR 5205
  3. LIDAR léger aéroporté pour plateformes drones : applications aux géosciences et à l’archéologie – Jérôme Lejot – Laboratoire « Environnement, Ville, Société » – UMR 5600
  4. Expérimentations et cartographies pluridisciplinaires : création d’une plateforme mobile, distribuée, d’acquisition d’images et de vidéos géo-localisées – Karen O’Rourke – Centre Interdisciplinaire d’Etudes et de Recherches sur l’Expression Contemporaine – EA 3068
  5. Flood’AR – Florence Jacquinod – Laboratoire « Environnement, Ville, Société » – UMR 5600